3 – Violations régulières des droits
L’indice CSI des droits dans le monde

Angola

Les organisations affiliées à la CSI en Angola sont la Central Geral de Sindicatos Independentes e Livres de Angola (Centrale générale des syndicats indépendants et libres d’Angola – CGSILA) et l’União Nacional dos Trabalhadores de Angola (Union nationale des travailleurs/euses d’Angola – UNTA-CS).

En pratique

Classer par:

Arrestations suite à une grève23-10-2012

Des travailleurs/euses du pétrolier FPSO Gimboa ont été interrogés par le procureur, à Soyo, le 24 octobre 2012, en raison de leur participation à une grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
le 3 octobre. Ils/elles demandaient de meilleures conditions de travail, en particulier des déplacements plus sûrs jusqu’au pétrolier et le paiement intégral de leur salaire. La police d’intervention rapide, la brigade anti-émeute, la sécurité de l’État et la police ont mis fin à la grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
et ont arrêté 15 employé(e)s de la société Sagio.

Non-respect des droits des travailleurs 31-12-2011

Les organisations de travailleurs sont contrôlées de près par les autorités, en particulier dans les secteurs stratégiques du pétrole et des diamants. Les autorités et les employeurs n’ont toléré que très peu d’actions de protestation. Les rappels à l’ordre sont fréquents et insistants. Le redressement économique du pays, la discipline au travail et le dialogue comme seule solution possible aux revendications des travailleurs sont invoqués pour mettre un frein aux contestations sociales. La liberté d’expression étant autant, si pas plus, muselée que la liberté syndicale ; par conséquent, les critiques et les revendications des syndicats trouvent rarement un écho dans la presse. Un rapport sur les conflits du travail dans la province de Kwanza Norte en avril 2011 a révélé qu’un grand nombre d’entre eux étaient dus au non-respect de la loi par les employeurs et à la méconnaissance par de nombreux travailleurs/euses de leurs droits garantis par la loi.

Les syndicats ne sont, toutefois, pas restés entièrement dociles. L’Union nationale des travailleurs d’Angola (UNTA-CS) a appelé à un plus grand nombre de travailleurs/euses et à une plus grande syndicalisation dans l’industrie pétrolière extrêmement importante du pays durant l’année et a réclamé, avec l’appui de l’OIT Organisation internationale du travail Structure tripartite créée par les Nations Unies (ONU) en 1919 pour promouvoir de bonnes conditions de vie et de travail. Principale instance internationale chargée de développer et de contrôler les normes internationales du travail.

Voir tripartisme, Guide des droits syndicaux internationaux de la CSI
, des lois visant à protéger les droits des travailleurs/euses domestiques outre l’adoption d’une nouvelle Convention de l’OIT Organisation internationale du travail Structure tripartite créée par les Nations Unies (ONU) en 1919 pour promouvoir de bonnes conditions de vie et de travail. Principale instance internationale chargée de développer et de contrôler les normes internationales du travail.

Voir tripartisme, Guide des droits syndicaux internationaux de la CSI
. L’UNTA-CS a, en outre, dénoncé publiquement le non-respect des normes en matière de santé et de sécurité, en critiquant le nombre élevé d’accidents dans l’industrie de la construction. La Centrale générale des syndicats indépendants et libres d’Angola (CGSILA) a, dans le même temps, réclamé un salaire minimum de 300 USD, tandis que la direction du syndicat de l’éducation, de la culture et des sports a revendiqué des hausses salariales dans son secteur.

Négociation collective restreinte31-12-2011

La portée de la négociation collective négociation collective Processus de négociation de conditions de travail acceptables pour les deux parties et de réglementation des relations sociales entre un ou plusieurs représentants des travailleurs, des syndicats ou des centrales syndicales d’un côté et un employeur, un groupe d’employeurs ou une ou plusieurs organisations patronales de l’autre.

Voir convention collective
est limitée. Le gouvernement est le premier employeur du pays et fixe, tous les ans, les salaires et les allocations par le biais du ministère de l’Administration publique, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. Ce processus inclut une consultation des syndicats, mais pas de négociation.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap