2 – Violations réitérées des droits
L’indice CSI des droits dans le monde

Croatie

En Croatie, les organisations affiliées à la CSI sont les Syndicats indépendants de Croatie (NHS) et l’Union of Autonomous Trade Unions of Croatia (UATUC).

En pratique

Classer par:

Différentes tentatives d’affaiblissement des syndicats en retenant les cotisations syndicales30-06-2015

Malgré l’existence d’accords de prélèvement à la base des cotisations syndicales, plusieurs cas d’entreprises tentant de les retenir ont été notés.
Tel a été le cas de la société KTD Bilan d’Orebić qui a malicieusement retardé le transfert des cotisations des membres par des procédures administratives inutiles.
Un autre exemple est celui d’Autoprijevoz – Otočac où les cotisations locales étaient prélevées des salaires des travailleurs des transports et des communications, mais sans jamais avoir été transférées sur le compte du syndicat.

Négociation de mauvaise foi d’une entreprise publique01-12-2015

En décembre 2015, la société Zagrebački (une entreprise détenue par la ville de Zagreb) a essayé de négocier collectivement avec des syndicats alors qu’une convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
et sept annexes étaient toujours valides. Selon les organisations syndicales, derrière l’intention illusoire de consolider les dispositions générales de la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
, cette invitation révèle la véritable volonté de sérieusement affaiblir les droits des travailleurs.

D’autres cas de directions tentant de négocier collectivement de mauvaise foi ont été rapportés :
-  dans la société Kostwein Varaždin, où la direction a paralysé les négociations sous le prétexte qu’il fallait du temps pour traduire le texte de la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
en allemand, permettant ainsi à l’entreprise d’annoncer sa position officielle à propos du contenu de l’accord ;

-  sur le chantier naval de Brodosplit où la société, bien connue pour son comportement antisyndical, a récemment annulé la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
alors que son contrat de privatisation prévoyait explicitement l’inverse ; et

-  dans la société de ferry Jadrolinija au sein de laquelle une procédure de négociation collective négociation collective Processus de négociation de conditions de travail acceptables pour les deux parties et de réglementation des relations sociales entre un ou plusieurs représentants des travailleurs, des syndicats ou des centrales syndicales d’un côté et un employeur, un groupe d’employeurs ou une ou plusieurs organisations patronales de l’autre.

Voir convention collective
a été lancée il y a quelques années en vue de régulariser les activités des gens de mer, mais n’a jamais abouti à aucun accord. Un tel retard était lié au comportement obstructionniste de l’employeur qui a systématiquement refusé toutes les propositions du syndicat, comme celle d’inclure les heures supplémentaires dans la base de calcul des salaires.

L’Institut d’immunologie a envoyé un avertissement à une déléguée syndicale qui s’était exprimée lors d’une conférence de presse01-03-2016

Le 1er mars 2016, le syndicat des travailleurs de l’énergie, de la chimie et des industries non métalliques (EKN) a organisé une conférence de presse sur les choix stratégiques de l’Institut d’immunologie. À cette occasion, une déléguée syndicale s’est exprimée au nom du syndicat et des travailleurs sur le besoin impérieux de poursuivre la production et d’émettre les permis en conséquence. Après la conférence de presse, l’Institut a envoyé un avertissement et a menacé la salariée de renvoi pour, selon la direction, « s’être exprimée en public au nom de l’entreprise sans y avoir été autorisée », alors qu’elle s’exprimait clairement au nom du personnel. À ce propos, EKN a estimé qu’il s’agissait manifestement d’une tentative d’interdire les déclarations publiques du syndicat qui attirent l’attention sur les choix stratégiques d’intérêt général de cette institution publique.

Le nouveau propriétaire des chantiers navals Brodosplit s’en prend aux syndicats17-12-2013

Les chantiers navals Brodosplit se livrent à de graves activités antisyndicales depuis leur rachat par Tomislav Debeljak.

En mars 2013, la direction a posté sur sa page Facebook des déclarations indiquant que l’entreprise cherchait à exclure les syndicats et à les déplacer sur d’autres sites. De plus, la société a annoncé qu’elle avait engagé des détectives privés pour surveiller les syndicalistes présents sur ses chantiers navals. Elle a par ailleurs expliqué que des déductions avaient été effectuées sur le salaire des travailleurs/euses syndiqués au profit d’actions caritatives. Pour justifier ces mesures, la direction a affirmé que les entreprises exemptes de syndicats étaient plus performantes. Ces attitudes d’intimidation ont entraîné une forte chute de l’adhésion aux syndicats. Après huit mois de campagne antisyndicale, l’adhésion aux syndicats est tombée de 2.700 membres à 200.

En mai 2013, l’entreprise a décidé de procéder à un examen collégial qui consistait à faire remplir aux employés un questionnaire préparé par la direction. Le questionnaire se composait de questions demandant aux travailleurs de juger du caractère néfaste des syndicats pour l’entreprise. Les résultats ont ensuite été utilisés pour définir les relations de travail des employés. Au total, 20 travailleurs ont perdu leur emploi parce qu’ils étaient favorables au mouvement syndical. Pratiquement tous les délégués syndicaux ont perdu leur emploi.

En novembre 2013, les travailleurs ont organisé des grèves pacifiques pour protester contre les arriérés de salaire. La police, qui était présente aux manifestations, a signalé qu’il n’y avait pas eu de violences ni de perturbations. Néanmoins, l’entreprise a suspendu le contrat de travail de 254 travailleurs, le 18 novembre 2013. À ce jour, 20 travailleurs n’ont toujours pas été réintégrés. Tomislav Debeljak continue d’intimider les travailleurs en qualifiant les syndicalistes de hooligans et de terroristes.

Discrimination antisyndicale20-03-2013

À Brodosplit, la direction d’un chantier naval a renvoyé 35 militants syndicaux au total sans donner aucune explication ou justification. D’autres membres syndicaux ont également été menacés de renvoi. La société a aussi engagé une agence de sécurité pour suivre les militants et les délégués syndicaux, et pour faire des recherches sur les responsables de l’organisation organisation Processus consistant à former ou à s’affilier à un syndicat ou à inciter d’autres travailleurs à former ou à s’affilier à un syndicat. .

Discrimination contre des membres syndicaux24-12-2012

Le 24 décembre 2012, Zagreb Holding a licencié Dario Rastovcan, délégué syndical délégué syndical Salarié syndiqué qui représente les membres d’un syndicat auprès de la direction. Souvent élu par les membres du syndicat employés dans la même entreprise. du Autonomous Trade Union of Workers in Public Utilities and Housing Services of Croatia (Syndicat autonome des travailleurs/euses des services publics et du logement de Croatie), au motif qu’il avait dénoncé la violation de droits garantis par la loi et par les conventions collectives.

Le gouvernement annule la Convention collective fondamentale12-09-2012

Le 17 septembre 2012, le gouvernement croate a annulé la Convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
fondamentale qui régissait les prestations des fonctionnaires et des employé(e)s du secteur public, suite à la rupture des négociations avec les syndicats au sujet des réductions de salaire proposées par le gouvernement. La décision d’annuler cette convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
est entrée en vigueur le 17 décembre 2012.

Représailles pour des activités syndicales31-12-2011

Il n’est pas rare que des délégués du personnel ou des militants syndicaux subissent des représailles, y compris des licenciements, pour l’organisation organisation Processus consistant à former ou à s’affilier à un syndicat ou à inciter d’autres travailleurs à former ou à s’affilier à un syndicat. d’actions revendicatives ou pour avoir publiquement dénoncé des pratiques commerciales illégales de sociétés.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap