L’indice CSI des droits dans le monde
Les pires pays du monde pour les travailleurs et les travailleuses.

Qu’est-ce que l’indice CSI des droits dans le monde ?

L’indice CSI des droits dans le monde décrit les pires pays du monde pour les travailleurs, en classant 139 pays dans des catégories de 1 à 5 en fonction du degré de respect des droits des travailleurs dans ce pays. Les droits des travailleurs n’existent pas dans les pays de la catégorie 5, et dans ceux relevant de la catégorie 1, les violations des droits des travailleurs ne surviennent que de manière sporadique.

Pourquoi la CSI s’est-elle dotée de cet Indice des droits dans le monde ?

Faisant entendre au niveau mondial la voix des travailleurs et des travailleuses, la CSI s’occupe depuis trente ans de recenser, documenter et d’exposer les violations des droits des travailleurs. Cela s’est fait par le biais de la publication du Rapport annuel de la CSI, lequel contient des informations descriptives. L’Indice CSI des droits dans le monde a été élaboré afin d’accroître la visibilité et la transparence concernant les résultats de chaque pays en matière de droits des travailleurs. En outre, l’Indice CSI des droits dans le monde est un outil qui permettra de détecter les tendances émergentes dans le monde entier, dès que des changements dans les politiques ou dans la législation surviendront.

D’où proviennent les informations sur lesquelles se fonde l’Indice CSI des droits dans le monde ?

L’Indice CSI des droits dans le monde s’appuie sur les informations recensées dans le Rapport de la CSI, à savoir la base de données la plus complète au monde en matière de violations des droits des travailleurs, recouvrant les violations dans la loi comme dans la pratique. Des experts juridiques identifient les textes de loi qui ne garantissent pas la protection des travailleurs. Quant aux violations dans la pratique, elles sont identifiées par les affiliées de la CSI dans 161 pays.

Comment fonctionne le classement ?

La CSI a compilé une liste de 97 indicateurs pour chaque type de violation enregistrée dans le Rapport de la CSI. Un pays se verra assigner un point pour chaque violation correspondant à un des indicateurs. Une fois toutes les données traitées et les notes finales des pays obtenues, on classe ces derniers dans des catégories allant de 1 à 5. Une note finale élevée signifie qu’un grand nombre de violations sont commises, ce qui place le pays dans une des catégories les plus basses.

Quels sont les sujets couverts par l’Indice CSI des droits dans le monde ?

L’Indice CSI des droits dans le monde couvre les normes fondamentales du travail internationalement reconnues, et en particulier les droits civils, la liberté syndicale, le droit à la négociation collective négociation collective Processus de négociation de conditions de travail acceptables pour les deux parties et de réglementation des relations sociales entre un ou plusieurs représentants des travailleurs, des syndicats ou des centrales syndicales d’un côté et un employeur, un groupe d’employeurs ou une ou plusieurs organisations patronales de l’autre.

Voir convention collective
, le droit de grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
, et l’accès à des procès équitables.

L’Indice des droits dans le monde couvre-t-il les travailleurs particulièrement vulnérables, tels que les migrants ou les travailleurs de l’économie informelle ?

Oui, les droits des travailleurs les plus vulnérables sont également pris en considération par l’Indice CSI des droits dans le monde. Les violations dont ceux-ci sont victime sont de plus en plus souvent recensées, car un nombre croissant de travailleurs de l’économie informelle sont en train de se syndiquer.

Comment la CSI peut-elle garantir l’impartialité des informations ?

Les analystes chargés des évaluations pour l’Indice CSI des droits dans le monde doivent justifier les notes finales proposées au moyen des événements recensés dans l’année en examen, publiés en ligne dans le Rapport de la CSI.

Une violation notifiée n’est prise en considération que si la notification inclut les détails concernant les dates, les victimes, la description des événements ainsi que les plaintes déposées auprès des tribunaux. Des références anecdotiques ou de simples déclarations d’opinion de travailleurs ne sont pas prises en considération.

En outre, les critères d’évaluation sont strictement fondés sur les normes fondamentales du travail internationalement reconnues et ventilés sous la forme de 97 indicateurs qui doivent être compris par les analystes à la lumière des normes dont ils découlent. Enfin, toutes les propositions des analystes font l’objet d’un examen par les pairs et d’une comparaison avec les notes données à d’autres pays.

Pourquoi certains pays ne sont-ils pas inclus dans l’Indice CSI des droits dans le monde ?

La CSI s’efforce de faire en sorte que l’Indice CSI des droits dans le monde finisse par couvrir tous les pays. Certains pays ne figurent pas dans l’édition 2014 de l’Indice. La raison peut être que les syndicats n’ont pas été en mesure de fournir des rapports, ou bien que l’information collectée par la CSI ne remplissait pas les critères décrits ci-dessus.

Pourquoi certains pays industrialisés sont-ils classés dans une catégorie faible ?

L’Indice CSI des droits dans le monde de 2014 a révélé que les travailleurs de certains pays au niveau économique élevé font tout de même face à une répression lorsqu’ils réclament de meilleures conditions de travail et une part équitable de la richesse qu’ils ont contribué à créer.

Les droits fondamentaux des travailleurs doivent être respectés partout dans le monde, quelles que soient la richesse, la taille ou la situation géographique de leur pays.

Pourquoi certains pays ayant un historique négatif en matière de droits humains sont-ils classés dans une catégorie élevée ?

L’Indice CSI des droits dans le monde mesure le respect des droits des travailleurs, et par conséquent la liste des indicateurs composites qui constituent la base de notre évaluation est strictement liée aux normes internationales du travail normes internationales du travail Principes et normes en matière de travail, principalement codifiés dans les conventions et les recommandations de l’Organisation internationale du travail (OIT). Elles incluent les droits fondamentaux du travail tels que la liberté d’association et le droit de s’organiser, le droit de négociation collective et le droit de grève, qui sont tous couverts par les conventions 87 et 98 de l’OIT.

Voir Guide des droits syndicaux internationaux de la CSI
. Alors que les mécanismes de contrôle de l’Organisation internationale du travail Organisation internationale du travail Structure tripartite créée par les Nations Unies (ONU) en 1919 pour promouvoir de bonnes conditions de vie et de travail. Principale instance internationale chargée de développer et de contrôler les normes internationales du travail.

Voir tripartisme, Guide des droits syndicaux internationaux de la CSI
reconnaissent que les travailleurs ne peuvent réellement jouir de leurs droits que dans un climat exempt de violence et de menaces, il a également été souligné que la reconnaissance reconnaissance Désignation d’un syndicat par un organisme gouvernemental comme agent négociateur représentant les travailleurs au sein d’une unité de négociation, ou fait pour la direction d’accepter que ses travailleurs puissent être représentés collectivement par un syndicat. des droits des travailleurs et les questions liées à l’évolution politique d’un pays doivent être traitées séparément. Par conséquent, la situation politique d’un pays n’est prise en considération dans l’Indice CSI des droits dans le monde que lorsqu’elle a un impact significatif et direct sur les droits des travailleurs.

Quelle a été la réaction des employeurs et des gouvernements face à ces résultats ?

L’information sur laquelle repose l’Indice CSI des droits dans le monde découle du Rapport de la CSI, et n’a été contestée ni par les gouvernements ni par les employeurs. Alors que certains gouvernements ont prétendu être en train d’œuvrer à des réformes en vue d’améliorer leur classement général, d’autres se sont tournés vers la CSI pour mieux cerner les problématiques mises en exergue dans le Rapport.

Quelle est la période couverte par l’Indice CSI des droits dans le monde ?

Du mois d’avril au mois de mars de l’année suivante. La CSI procèdera chaque année à une nouvelle édition de l’Indice CSI des droits dans le monde.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap