2 – Violations réitérées des droits
L’indice CSI des droits dans le monde

Estonie

En pratique

Classer par:

AS Tallink Grupp viole la convention collective 25-01-2020

En 2015, le syndicat indépendant syndicat indépendant Syndicat non affilé à un syndicat national. Peut également désigner un syndicat qui n’est pas sous l’influence de l’employeur.


Voir syndicat jaune
des marins d’Estonie (EMSA) a établi, dans sa convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
avec AS Tallink Grupp et ses sous-traitants, que les entreprises verseraient un montant annuel fixe au fonds de protection sociale pour le paiement des prestations des travailleurs. Bien que la convention ait été appliquée jusqu’en 2018, l’employeur a annoncé unilatéralement, en 2019, qu’aucun paiement ne serait effectué pour cette année.
Lors des réunions avec les syndicats en vue de régler cette question, l’employeur a réclamé l’accès aux informations personnelles des travailleurs en ce qui concerne le fonds de protection sociale, ce qui constitue une violation de la loi sur la protection des données. L’employeur a également tenté de donner des instructions aux syndicats concernant la gestion du fonds. Les syndicats se sont opposés à ces tentatives flagrantes d’ingérence dans la gestion du fonds de protection sociale.
Bien qu’un accord ait été conclu pour 2020, le syndicat EMSA compte toujours déposer plainte devant le tribunal contre AS Tallink Grupp afin de garantir la mise en oeuvre de la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
. La Confédération des syndicats estoniens a exprimé sa préoccupation concernant cette violation manifeste de la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
et la tentative de contrôler les activités syndicales et d’accéder à des informations sensibles des travailleurs.

Transiidikeskuse AS refuse de réintégrer un délégué syndical30-10-2017

En octobre 2015, l’entreprise de manutention portuaire Transiidikeskuse AS a mis fin au contrat d’un travailleur juste après son élection en tant que délégué syndical délégué syndical Salarié syndiqué qui représente les membres d’un syndicat auprès de la direction. Souvent élu par les membres du syndicat employés dans la même entreprise. . L’affaire a été portée devant un tribunal qui a jugé, le 29 juin 2016, que la résiliation était abusive. Toutefois, ce même jour, son emploi a été supprimé. Le 30 octobre 2017, le tribunal a déclaré à nouveau que le motif de son licenciement n’était pas valable et que la résiliation de son contrat n’était, dès lors, pas fondée. L’entreprise ne l’a, toutefois, pas réintégré. En fait, la direction lui a interdit l’entrée aux locaux de l’entreprise, alors qu’elle continuait de lui verser son salaire. Une demande a été déposée auprès de l’Inspection du travail inspection du travail Autorité chargée de veiller au respect de la législation du travail et des dispositions juridiques relatives à la protection des travailleurs en procédant à des inspections sur les lieux de travail. afin de régler le différend qui était toujours en suspens au moment de la rédaction du présent article. Transiidikeskuse AS refuse toujours de reconnaître le syndicat établi légalement et rejette toute tentative de négociation d’une convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
.

Activités antisyndicales30-11-2009

La Confédération estonienne des syndicats (EAKL) dénonce le comportement antisyndical généralisé dans le secteur privé. Dans certaines entreprises, la direction dissuade les travailleurs/euses de constituer un syndicat, les menaçant de licenciement ou d’une réduction de leur salaire ou bien promettant des avantages à ceux qui n’adhéreraient pas au syndicat. Il arrive parfois que des syndicats jaunes soient formés.

Difficulté de la négociation collective30-04-2009

On estime que 20 à 25% de la population active est couverte par des conventions collectives. Les employeurs, tant du secteur public que du privé, se montrent réticents à engager une négociation collective négociation collective Processus de négociation de conditions de travail acceptables pour les deux parties et de réglementation des relations sociales entre un ou plusieurs représentants des travailleurs, des syndicats ou des centrales syndicales d’un côté et un employeur, un groupe d’employeurs ou une ou plusieurs organisations patronales de l’autre.

Voir convention collective
et ont tendance à retarder le processus. La crise économique a rendu les négociations difficiles, et même les entreprises rentables demandent des concessions ou ne respectent pas les conventions. Par exemple, en mai, la société de transport maritime Tallink a cessé de payer les rémunérations supplémentaires prévues dans la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
, et n’a demandé que plus tard au syndicat d’entreprendre de nouvelles négociations.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap