This country has not been yet rated
L’indice CSI des droits dans le monde

Comores

En pratique

Classer par:

Interdiction des manifestations31-12-2017

La Confédération des travailleuses et des travailleurs des Comores (CTTC) dénonce l’interdiction systématique des manifestations par le ministère de l’Intérieur depuis les dernières élections présidentielles en 2016.

Arrestation et violences policières lors des manifestations d’enseignants20-09-2017

Fin avril 2017, l’intersyndicale des agents de l’éducation a entamé une grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
illimitée pour réclamer le paiement des leurs avancements et intégrations. Une semaine après le début de la grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
, le gouvernement a annoncé le paiement des reliquats à hauteur de 405 millions de francs comoriens et a demandé aux enseignants de reprendre leur poste. Néanmoins, ne voyant aucune avancée, les enseignants grévistes ont pris la décision de poursuivre leur mouvement afin de pousser le gouvernement à accepter une entrevue. Le 17 mai 2017, les autorités publiques ont répliqué en procédant à l’arrestation de Moussa Mfoungoulié, secrétaire général de l’intersyndicale de l’éducation suite à des propos tenus lors d’un point de presse au lycée de Moroni pendant lequel il dénonçait le non-respect des protocoles d’accord signé entre l’intersyndical et le gouvernement. Le leader syndicaliste a été détenu jusqu’au lendemain dans les locaux de la gendarmerie de Moroni où ses camarades s’étaient réunis pour lui apporter leur soutien. Par ailleurs, des enseignants grévistes et une journaliste ont été agressés par les forces de l’ordre près du lycée Moroni. Chabane Mohamed, secrétaire national à l’organisation organisation Processus consistant à former ou à s’affilier à un syndicat ou à inciter d’autres travailleurs à former ou à s’affilier à un syndicat. au niveau de la Confédération des travailleuses et des travailleurs des Comores (CTTC), a estimé que ces actions n’avaient pour autre but que de « casser la grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
 ». En septembre 2017, le conflit n’avait toujours pas trouvé d’issue, le gouvernement refusant de mettre en place la commission de contrôle et d’informatisation pour le paiement des avancements et intégrations. Les enseignants grévistes ont été contraints de reprendre le travail et d’assurer la rentrée scolaire suite aux menaces des autorités de les licencier ou d’opérer des retenues sur salaire. A ce jour, le salaire du mois de mai 2017 n’était toujours pas réglé aux enseignants et personnels administratifs de l’éducation malgré le rattrapage des heures perdues.

Arrestations de trois syndicalistes suite à une grève au port 12-01-2018

Le 12 janvier 2018, la gendarmerie de Mutsamudu a procédé à l’arrestation de trois membres de la Conférération des travailleuses et travailleurs des Comores (CTTC) qui ont pris part au mouvement de grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
au Port de Mutsamudu-Anjouan pour revendiquer le payement de neuf mois d’arriérés de salaire. Il s’agit de Amrane Abderemande, secrétaire confédéral chargé de la sécurité sociale, Ahmed Abdallah dit Mjanda, secrétaire du syndicat du port, et Zarkache, trésorier du syndicat du port. La CSI a exhorté les autorités comoriennes à libérer immédiatement et sans conditions les trois syndicalistes.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap