3 – Violations régulières des droits
L’indice CSI des droits dans le monde

Libéria

L’organisation organisation Processus consistant à former ou à s’affilier à un syndicat ou à inciter d’autres travailleurs à former ou à s’affilier à un syndicat. affiliée à la CSI au Libéria est le Liberia Labour Congress (Confédération du travail du Libéria – LLC).

En pratique

Classer par:

L’entreprise Firestone Liberia fait volte-face et licencie des dirigeants syndicaux31-07-2019

La situation des travailleurs des plantations de Firestone Liberia, qui s’était pourtant améliorée avec la signature, après plus d’un an de lutte, d’un premier accord avec la société en 2008, se dégrade à nouveau depuis que le mandat du président Ellen Johnson Sirleaf est arrivé à terme. Depuis, Firestone Liberia fait de plus en plus volte-face. Selon le syndicat Agro-Processing and Industrial Workers Union of Liberia (AAIWUL), l’entreprise renie ses promesses et mine le syndicat en licenciant illégalement ses dirigeants. L’entreprise, qui est la plus grande productrice de caoutchouc dans le monde, mais aussi le plus gros employeur privé au Libéria, a justifié le 16 avril 2019 le licenciement de 200 de ses 6 200 employés, suivi de 400 départs supplémentaires, par la chute des cours mondiaux du caoutchouc.

Les syndicats condamnent le licenciement abusif de représentants syndicaux chez Firestone Liberia09-11-2018

Les syndicats du Liberia condamnent le licenciement abusif par Firestone Liberia de deux représentants syndicaux de l’Agricultural, Agro-Processing and Industrial Workers Union of Liberia (AAIWUL), Abel Ngigie et Edwin Fallah.
Le président de l’AAIWUL et l’agent de griefs de l’antenne locale des plantations de caoutchouc de Firestone Liberia ont été licenciés pour leurs activités syndicales.
Le syndicat a demandé aux employés de former un front uni face aux intimidations à l’approche imminente des négociations pour une convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
. Les relations entre les employés et la direction de Firestone Liberia ont été agitées. Au mois d’août, une grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
a été lancée en vue d’obtenir une augmentation de salaire de 8,36 à 12,50 USD par jour pour les saigneurs de caoutchouc. L’entreprise n’a pas encore répondu aux revendications des travailleurs. Au mois d’octobre, l’entreprise a supprimé 76 emplois dans son usine de caoutchouc.

L’entreprise Salala Rubber Corporation interdit les activités politiques sur les 8800 hectares de terrain lui appartenant 28-03-2017

La direction de l’entreprise de caoutchouc Salala Rubber Corporation a annoncé l’interdiction de toutes les activités politiques sur son périmètre, avant les élections présidentielles et parlementaires prévues en octobre 2017. L’entreprise s’étend sur près de 8800 hectares et compte un grand nombre d’électeurs ; elle englobe la circonscription électorale de l’actuel président de la Chambre des représentants, soutenu par le Salala Agricultural Workers Union (Syndicat des travailleurs agricoles de Salala – SAWU). Selon les informations disponibles, l’entreprise aurait déjà menacé de licencier tout employé(e) qui discuterait de politique sur le lieu de travail.

Le gouvernement n’accepte toujours pas la réintégration des dirigeants syndicaux licenciés en 2014 20-03-2017

Le 20 mars 2017, des syndicats affiliés à l’Internationale des services publics (PSI) ont organisé un sit-in au ministère de la Justice pour exiger la réintégration des dirigeants syndicaux licenciés et la révision de la loi qui prive les employés des entreprises d’État et de la fonction publique du droit de former un syndicat. Le secrétaire général de la National Health Workers Association of Liberia (Association nationale des travailleurs de la santé du Libéria - NAHWAL), George Poe Williams, et son président, Joseph S. Tamba, ont été licenciés le 18 février 2014, suite à une grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
nationale qu’ils avaient organisée. Mellish P. G. Weh et Jayce W. Garniah du Roberts International Airport Workers Union (Syndicat des travailleurs de l’aéroport Roberts International - RIAWU) ont également été licenciés en raison de leur militantisme syndical. Le gouvernement n’a pris aucune mesure pour traiter la question de la suspension de la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
de travail signée avec le RIAWU et la demande d’enregistrement de la NAHWAL, en suspens depuis plus de quatre ans et sans réponse de la part du ministère du Travail.

Les employés des secteurs public et privé dénoncent le licenciement arbitraire de dirigeants syndicaux et le refus du gouvernement d’enregistrer des syndicats03-06-2016

Le 3 juin, plusieurs centaines de fonctionnaires, en collaboration avec des employé(e)s du secteur privé, ont remis au ministère du Travail une pétition signée par les responsables de sept syndicats de travailleurs, parmi lesquels la National Health Workers Association of Liberia (Association nationale des personnels de santé du Libéria – NAHWAL), le Roberts International Airport Workers’ Union (Syndicat des travailleurs de l’aéroport international Roberts – RIAWU), la National Teachers Association of Liberia (Association nationale des enseignants du Libéria – NTAL), le National Private Sector Health Workers’ Union of Liberia (Syndicat national des personnels de santé du secteur privé du Libéria), le Liberian Union of Non-academic Staff and Teachers (Syndicat des personnels et enseignants non universitaires du Libéria), le National Trade Union of Public Service and Allied Workers (Syndicat national des employés de la fonction publique et assimilés) et le Civil Society and Trade Union Institutions of Liberia (Institutions syndicales et de la société civile du Libéria). La pétition contestait en particulier le licenciement du secrétaire général de la NAHWAL, George Poe Williams, et de son président, Joseph S. Tamba, le 18 février 2014, suite à la grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
qu’ils avaient organisée, ainsi que le licenciement de Mellish P. G. Weh et de Jayce W. Garniah, du RIAWU. La pétition dénonçait également la suspension de la convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
signée avec le RIAWU, et la demande d’enregistrement de la NAHWAL, en attente depuis plus de trois ans sans la moindre réponse du ministère du Travail. Bien que le Libéria ait ratifié les Conventions n°87 et 98 de l’OIT Organisation internationale du travail Structure tripartite créée par les Nations Unies (ONU) en 1919 pour promouvoir de bonnes conditions de vie et de travail. Principale instance internationale chargée de développer et de contrôler les normes internationales du travail.

Voir tripartisme, Guide des droits syndicaux internationaux de la CSI
, les employés des entreprises d’État et de la fonction publique ne peuvent toujours pas créer de syndicat.

Licenciement de 20 travailleurs de la santé chez National Alternative Voice of the Voiceless28-02-2014

En février 2014, l’organisation organisation Processus consistant à former ou à s’affilier à un syndicat ou à inciter d’autres travailleurs à former ou à s’affilier à un syndicat. de la société civile National Alternative Voice of the Voiceless (NAVOV) a licencié 20 travailleurs/euses de la santé avec effet immédiat en raison de leur participation à une grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
. Les employé(e)s s’étaient mis en grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
pour protester contre des déductions de salaire injustifiées depuis trois ans. La direction avait déjà menacé de retirer la licence professionnelle des travailleurs/euses de santé qui auraient l’intention de faire grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
.

Non-reconnaissance des syndicats 08-08-2012

L’entreprise de communication Lone Star GSM n’a pas autorisé les travailleurs/euses à élire de représentant(e)s syndicaux depuis 2010. La direction fait pression sur les travailleurs/euses pour qu’ils/elles mettent en place une association de travailleurs/euses au lieu d’un syndicat. Les travailleurs/euses ont demandé à plusieurs reprises à la direction de reconnaître leur droit de créer un syndicat et ont signalé qu’ils/elles organiseraient une grève grève Forme d’action collective la plus répandue, la grève désigne un arrêt de travail concerté sur une période limitée et peut revêtir de nombreuses formes.

Voir grève générale, grève intermittente, grève tournante, grève d’occupation, grève de solidarité, grève sauvage
.

Respect insuffisant des droits par le gouvernement et les multinationales31-12-2011

Le bilan des actions du gouvernement concernant la participation du Liberia Labour Congress (LLC) aux forums tripartites est mitigé. Dans le même temps, il n’est pas parvenu à empêcher de grandes entreprises multinationales de bafouer les droits syndicaux. Arcelor Mittal a commencé ses activités au Libéria cette année, accueilli favorablement dans la mesure où il y a investi plusieurs millions de dollars, après avoir accepté de donner un certain nombre d’emplois aux Libériens. Il a, néanmoins, rapidement acquis la réputation d’être injuste et d’offrir de piètres conditions de travail en sous-traitant ses emplois à d’autres entreprises payant des salaires inférieurs au salaire minimum et ne garantissant aucun sécurité d’emploi. En juin 2011, l’Arcelor Mittal Workers’ Union a menacé de bloquer la première livraison de minerai de fer à moins que l’entreprise ne publie les chiffres de l’échelle des salaires et ne facilite la négociation collective négociation collective Processus de négociation de conditions de travail acceptables pour les deux parties et de réglementation des relations sociales entre un ou plusieurs représentants des travailleurs, des syndicats ou des centrales syndicales d’un côté et un employeur, un groupe d’employeurs ou une ou plusieurs organisations patronales de l’autre.

Voir convention collective
. L’entreprise a finalement lancé, fin novembre, la négociation collective négociation collective Processus de négociation de conditions de travail acceptables pour les deux parties et de réglementation des relations sociales entre un ou plusieurs représentants des travailleurs, des syndicats ou des centrales syndicales d’un côté et un employeur, un groupe d’employeurs ou une ou plusieurs organisations patronales de l’autre.

Voir convention collective
avec le syndicat.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap