5+ - Les droits ne sont pas garantis du fait de l’absence de l’État de droit
L’indice CSI des droits dans le monde

République centrafricaine

En mars 2013, les troupes rebelles de la coalition de la Seleka ont pris le contrôle de la capitale et renversé le président François Bozizé. Par la suite, le pays a sombré dans la violence ethnique et religieuse. Des milliers de personnes ont été brutalement assassinées, et plus récemment les musulmans sont devenus la cible de milices à titre de vengeance pour la prise de pouvoir par les rebelles. L’ONU a donné l’alerte d’un risque élevé de génocide. Le Conseil de sécurité a fait état de sa préoccupation face à l’effondrement des organes administratifs.
Il est impossible pour les travailleurs/euses de jouir de leurs droits dans un pays où les institutions gouvernementales n’ont pas assuré que les auteurs des violations systématiques des droits humains et du droit humanitaire répondent de leurs actes. Le respect de l’État de droit est essentiel à la protection des droits des travailleurs/euses.

En pratique

Classer par:

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap