4 – Violations systématiques des droits
L’indice CSI des droits dans le monde

Sierra Leone

Les organisations affiliées à la CSI au Sierra Leone sont la Central Confederation of Trade Unions (Confédération Centrale des Syndicats – CCOTU) et le Sierra Leone Labour Congress (Confédération du Travail du Sierra Leone – SLLC).

En pratique

Classer par:

Menaces contre des syndicalistes19-05-2014

Le syndicat des marins (Sierra Leone Seamen’s Union, SLSU) signale des menaces intensives contre les syndicalistes par la direction de l’entreprise ShipManagement. Les travailleurs ont été avertis qu’ils seraient licenciés et inscrits sur une liste noire liste noire Liste de travailleurs établie et diffusée parmi les employeurs, qui identifie les membres d’organisations syndicales et les activistes à boycotter ou à pénaliser. s’ils continuaient à réclamer la négociation d’une convention collective convention collective Accord, généralement écrit, qui intègre les résultats de la négociation collective entre les représentants des travailleurs et des employeurs.

Voir négociation collective
.

Refus de l’employeur de prélever les cotisations syndicales20-08-2013

African Minerals Limited refuse de prélever les cotisations syndicales sur les salaires des travailleurs/euses, ce qui constitue une violation de la législation du travail nationale. Le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité n’a pas réagi à cette violation.

Violence et ingérence dans la liberté syndicale30-04-2012

En avril 2012, des travailleurs/euses ont manifesté pour réclamer de meilleurs salaires et conditions ainsi que le droit de se syndiquer à Bumbuna. Il a été rapporté que la police avait ouvert le feu et lancé des gaz lacrymogènes aveuglément sur les manifestants, tuant une femme et faisant au moins six blessés. En juin 2012, la Commission des droits de l’homme de la Sierra Leone a annoncé qu’une enquête serait menée et que des recommandations de poursuites seraient présentées.

Les autorités publiques refusent d’accorder aux travailleurs/euses de l’African Minerals Limited le droit de s’affilier au syndicat de leur choix. Tous les travailleurs/euses sont affectés à un syndicat. Le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale a annulé le certificat d’enregistrement du Mining and Allied Services Employees Union sans aucun motif concret et, par extension, le certificat de négociation, le rendant dès lors inutile.

Violence à l’encontre de syndicalistes31-01-2013

En janvier 2013, la police a ouvert le feu sur des travailleurs/euses qui protestaient contre le non-paiement des primes et exigeaient la fin du racisme ainsi que de meilleures conditions dans la plus grande mine de diamants de Sierra Leone, à Koidu. Deux travailleurs ont été tués.

© ITUC-CSI-IGB 2013 | www.ituc-csi.org | Contact Design by Pixeleyes.be - maps: jVectorMap